250 M€ pour les TPE-PME, pour les Economies d’énergie

Comment inscrire davantage les TPE et PME dans la stratégie bas carbone de la France. Le ministère de la Transition écologique et solidaire, l’Ademe et BPIfrance répondent à cette problématique en présentant un vaste plan, au total 10 mesures qui doivent permettre d’accélérer partout en France les projets et réalisations tant dans la réduction des consommations que de l’économie circulaire.

Le coq passe au vert
Déjà emblème de la French Fab et de la French Tech, le coq porté par BPIfrance devient vert pour réunir des ambassadeurs venant de PME ayant mené des actions concrètes concernant la transition écologique.

– Un auto diagnostic gratuit : Le “Climatomètre” est un nouvel outil en ligne gratuit avec lequel les dirigeants de PME et d’ETI vont pouvoir réaliser une auto-évaluation du niveau de maturité de leur entreprise vis-à-vis de la transition écologique et énergétique et de l’économie circulaire

– Des experts à prix réduits : Faire appel à un bureau d’études pour réaliser un diagnostic a un coût que les PME n’ont pas toujours la capacité de supporter. C’est là qu’intervient le nouveau dispositif Diag Éco-Flux. Des experts en optimisation de flux (énergie, eau, matières et déchets) pourront intervenir à des prix avantageux. Les tarifs 2020 et 2021 sont fixés à 1 000 euros pour les entreprises de 20 à 49 salariés et 1 500 euros à partir de 50 salariés.

– Un nouveau prêt vert : Garanti et bonifié par l’Ademe, ce nouveau prêt a pour objectif des soutenir les investissements des TPE, PME et ETI dans leurs projets de réduction de leur impact carbone. Économie circulaire, plan mobilité “zéro carbone” pour les salariés et les marchandises, innovation produits ou service, la liste des projets possibles est assez vaste.

– Et un prêt Économie d’Énergie : Nouveau prêt également, le prêt Économie d’Énergie vise à soutenir les PME de plus de 3 ans qui s’engage dans un programme de réduction de leur consommation. Concrètement, ce prêt octroyé par BPIfrance, garanti et bonifié grâce aux certificats d’économie d’énergie, peut participer aux financements des équipements, travaux et audits énergétiques

– Une nouvelle Promotion pour les innovations industrielles : Une seconde promotion de l’Accélérateur Transition Énergétique va être déployée en 2021. Pour rappel, ce projet initié en octobre 2019 par l’Ademe et BPIfrance avait accueilli 29 PME pour leur apporter conseils, formation et mise en réseau. Un espace d’échanges entre dirigeants pour partager des visions et méthodes stratégiques sur la filière Industries des nouveaux systèmes énergétiques.

– Et un accélérateur de transition : Accompagner les entreprises dans leur trajectoire bas carbone, c’est la mission assignée à ce nouvel accélérateur. Les dirigeants seront ainsi épaulés pour poser les bases de la transformation, mais aussi sécuriser dans le temps leur modèle économique.

– Recycler plus de matières : Une enveloppe de 15 à 30 M€ est allouée pour financer l’intégration de matières premières recyclées, notamment les résines plastiques. Pour rappel, la France s’est donnée pour objectif de recycler 100 % des plastiques en 2025. Mais le dispositif est également ouvert désormais aux papiers usagés, à certains métaux et au bois.

– L’Appel à la jeunesse :  Le programme “Volontariat Territorial en Entreprise”, lancé en 2018, a pour but de donner plus de visibilité aux PME et ETI pour recruter des jeunes talents qualifiés sur tout le territoire. Grâce à des partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur partenaires (98 campus en France) des offres de recrutement sont diffusés auprès des réseaux d’étudiants.

– Respect de la biodiversité : Le dispositif “Entreprises engagées pour la nature/ Act4Nature France” existe déjà. L’objectif est de le rendre plus visible auprès des PME. Pilotée par l’Office français de la biodiversité, l’initiative rassemble des réseaux d’entreprises, des associations environnementales et des partenaires scientifiques et institutionnels. Les entreprises, quelle que soit leur taille ou leur secteur d’activité, qu’elles aient intégré cet enjeu dans leur stratégie depuis longtemps ou qu’elles commencent juste à le faire, s’engagent à travers la signature de 10 principes communs puis ont un an pour formuler un plan d’actions.

« La transition écologique est aujourd’hui la meilleure stratégie de protection et de croissance pour créer de nouvelles activités, de l’emploi et de la richesse » – Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire.

Un label pour une transition bas carbone | Crowe

Source : https://www.greenunivers.com/2020/06/une-enveloppe-de-250-me-pour-inciter-les-tpe-pme-aux-economies-denergie-238381/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter-post-title_5

Publié par Action 2E

Bureau d’Études Thermique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :